Archives par mot-clé : bateau

Marathon et Salamine

Les deux plus grandes batailles de l’Antiquité ont opposé les Grecs aux Perses.

Marathon (490 av. J.-C.)

Darius Le Grand est le roi des rois de l’Empire Perse. Xerxès est le fils de Darius. Thémistocle est un général athénien admiré du peuple d’Athènes. Il n’est pas né d’une famille prestigieuse, mais son intelligence et son intuition le promettent à une grande fortune. Il a pour destin de se faire remarquer par ses actes, qu’ils soient bons ou mauvais. Il a été renié et déshérité par son père. Il ne rêve que de gloire et déborde de projets. Sa passion est la politique et les affaires de l’État. Il a souvent servi d’arbitre lors de conflits entre citoyens. Il forme de jeunes hoplites aux arts militaires, à commencer par la discipline. Miltiade est l’un des dix généraux athéniens en qui les citoyens ont placé leur confiance.
Un hoplite est un citoyen soldat qui défend sa cité. Une phalange est une formation de combat de ces soldats.
Le conseiller de Darius Le Grand est un traître grec du nom d’Hippias. Selon lui, les Grecs ont assassiné son frère, confisqué ses biens et décimé sa famille. Hippias a été le dernier tyran d’Athènes, l’héritier d’un pouvoir conquis par la force et exercé jusqu’à l’excès. Son évincement a mis un terme à près de 40 ans de tyrannie.
Les peuples conquis par Darius doivent payer des impôts et devenir des esclaves. En plus de cela, Darius demande aux Athéniens leur terre et leur eau.
Le mot marathon vient du nom de Marathon, localité de l’Attique, où en 490 av. J.-C., les Grecs remportèrent une victoire sur les Perses, et d’où partit un soldat qui mourut d’épuisement après une longue course, à son arrivée à Athènes, en annonçant la nouvelle. (Source : TLFi)
Les Spartiates acceptent de venir en aide aux Athéniens, mais après le changement de Lune car ils sont en pleine célébration de la fête d’Apollon.
Les Athéniens sont à peine 9 000, aidés par 1 000 Platéens. Les Perses comptent 25 000 hommes, dont 5 000 cavaliers.
Miltiade élargit la première ligne grecque. Il place ses troupes d’élite au centre. Puis il concentre le reste des hommes sur chaque flanc. Les phalanges grecques excellent dans l’attaque frontale mais sont vulnérables sur les flancs. Les Grecs doivent donc renforcer leurs phalanges latérales pour pousser l’ennemi à reculer, tout en créant un mouvement de tenaille qui va encercler le cœur des troupes perses, là où se trouvent les meilleurs soldats.
6 400 Perses ont trouvé la mort au cours de cette bataille, contre seulement 192 Athéniens et une poignée de Platéens. Ce sont donc les Athéniens qui remportent la victoire.
Nous sommes en 490 avant J.-C. La bataille de Marathon vient de mettre fin à la première guerre médique.

Salamine (480 av. J.-C.)

Cette bataille se situe dix ans après celle de Marathon, soit en 480 avant J.-C. Elle est associée à la création d’un nouveau type de rostre par Thémistocle, avec un revêtement de métal pour le rendre plus solide et plus efficace. Athènes n’est pas une grande puissance navale à cette époque, et les pirates de l’île grecque d’Egine attaquent régulièrement sa modeste flotte marchande.
Le but des Perses est de conquérir l’Égypte, puis l’Asie Mineure, puis l’Europe, et de prendre Athènes ainsi que d’autres cités grecques. Les Perses contrôlent déjà les grandes cités grecques de Thrace et de Macédoine. Ils visent ensuite la Thessalie, puis Athènes, au cœur de l’Attique, pour terminer par le Péloponnèse, jusqu’à Sparte.
Darius Ier est mort un an après la bataille de Marathon ; c’est donc son fils Xerxès qui prend le pouvoir à la place de son père.
Les Perses construisent un pont suffisamment solide pour faire traverser des centaines de milliers d’hommes sur l’Hellespont.
L’oracle d’Apollon dit aux Athéniens de ne pas attendre et de fuir à l’autre bout de la Terre ; Athènes sera détruite par les flammes. Thémistocle convainc alors ses concitoyens de consulter une nouvelle fois l’oracle. Cette fois-ci, ce dernier dit au peuple d’Athènes que lorsque l’ennemi aura conquis tout le reste du pays, Zeus accordera à Athéna une muraille de bois qui ne pourrait être ni prise ni détruite, et qui sera leur salut et celui de leurs enfants. L’oracle leur conseille de prendre la fuite, et leur promet qu’un jour viendra où ils pourront tenir tête aux Perses. A l’arrivée des Perses, les Athéniens évacuent la cité, comme leur conseille l’oracle, pour se réfugier dans les 200 bateaux construits pour la flotte militaire d’Athènes. Les Perses pillent et ravagent la cité, furieux de la trouver abandonnée.
Thémistocle souhaite combattre les Perses en mer, à Salamine. En effet, le détroit est si exigu qu’il suffirait de quelques bateaux pour mettre à mal leur énorme flotte. Sans sa flotte, l’armée perse ne pourrait plus se déplacer, ni être ravitaillée. Réduits à la famine, les hommes de Xerxès feraient demi-tour. C’est ce qui arriva. Les Athéniens remportèrent une fois de plus la victoire.

Finissons en beauté avec une citation de Platon (d’après les paroles de Socrate) :

Ce fut à la fois grâce aux combattants de Marathon et aux combattants sur mer de Salamine que furent instruits les Grecs, ayant appris et s’étant habitués à ne plus craindre les barbares sur terre et sur mer.

Que d’eau, que d’eau !

Attention, accrochez vous…
REGARDEZ EN PLEIN ÉCRAN AVEC LE SON
Sur les premières images on voit le port de Saint Guénolé submergé par les vagues, puis
le chalutier Véronika dont c’est le port d’attache.
C’est grandiose, surtout il faut mettre plein écran avec un peu de volume et puis ……
Se cramponner à l’ordinateur !
Cliquez sur le lien suivant : www.wimp.com/angryseas/
Mais comment font-ils pour filmer tout ça ??